Accueil

Le cheminement compte plus que la destination. Comme voyager sans laisser de trace afin de ne pas abîmer celles déjà là !

Traces d'humains...

Site à polissoirs
Pétroglyphes

Village amérindien aujourd'hui...

Fonctionnement du site :

Certaines parties de « Ohé du bateau »  sont accessibles uniquement par mot de passe. 

Les articles du blog sont tous en accès libre.

" Hé oh, moi aussi je voyage et vous envoie le bonjour ! Sauf que là, nous sommes tous bloqués, confinés, déconfinés, reconfinés et déconfis... Pas un seul coin de la planète n'est épargné ! Animaux abattus par millions dans les élevages, enfants masqués, vieillards cloîtrés, règle imposée des deux D (Doliprane, décès)... Faites comme moi, allez chez le véto car si j'ai de la fièvre, il me donnera des médocs... Wouaf, la folie des humains n'a pas de limites, va falloir vous entraider si vous voulez choisir votre vie ! " (R'Agatha à trois mois)

Le traitement ambulatoire précoce de la Covid-19 réservé aux médecins : vidéo explicative ci-dessous à partir de 1:25:20

Un vaccin ? D'accord mais pas n'importe quoi !

La société est désormais séparée en deux blocs : d’un côté, les formatés croyant encore à leur temps de cerveau disponible, de l’autre les vilains complotistes ou les égarés manquant d’adhésion à la Secte ! Ces derniers vivent un cauchemar…

Extrait ci-dessous de l’excellente analyse du Dr Badel sur Covid Infos :

« (..) Le cap est franchi. Maintenant que les lignes de partage qui clivent la population se précisent, ce gouvernement n’a plus la possibilité de revenir à des positions plus raisonnables et proportionnées. Il a fait tout son possible dans le domaine de la manipulation, il a mobilisé toutes les sphères d’influence tout en restant crédible auprès d’une partie importante de la population. Pour ceux qui, rebelles, refusent d’adhérer, d’autres méthodes plus coercitives encore s’imposent. (..) »

Covid 19, un virus et des hommes. Un texte du Docteur Frédéric Badel, psychiatre, qui explore notamment les séquelles des “mesures sanitaires” sur la population

Le cluster des éveillés !

Le conformisme

https://spsp.org/news-center/press-releases/milgram-poland-obey                                                         2015

 « Une reproduction de l’une des études d’obéissance les plus connues, l’expérience de Stanley Milgram, montre que les gens sont toujours prêts à nuire aux autres dans la poursuite de l’obéissance à l’autorité. »

"Crise sanitaire Covid-19"

2021, an 2 de la coronatitude incorrecte : faire preuve d’esprit critique vis à vis des résultats fournis par l’industrie pharmaceutique et ses valets prescripteurs, c’est tomber dans le péché du complotisme et ses thèses folkloriques. 

Grâce aux articles de journaux et intervenants sur les plateaux télévisés ou à la radio, nous avons l’assurance d’un « consensus scientifique » sur les questions qui nous inquiètent concernant la « crise sanitaire ». Puisqu’ils disent tous la même chose, c’est forcément vrai. Gare au doute ! Si l’ombre d’un seul vous assaille en les écoutant, vous êtes forcément un « platiste », c’est à dire quelqu’un remettant en cause une évidence comme la terre sphérique. 

Sur un plan historique pourtant, alors que Gallilé démontrait que la terre tourne bien autour du soleil, l’Eglise en tant que gardienne du dogme contraire, refusait les preuves apportées. Il ne s’agissait pas de science mais de politique afin de conserver un ascendant. Il ne fallait surtout pas remettre en doute sa crédibilité, la vraisemblance de son discours. Quand aujourd’hui nos gouvernants se prétendent des experts en science médicale, c’est encore la politique qui mène la danse. Au bal, tout le monde n’est pas invité. Rejetés des médias, interdits de s’exprimer sur les réseaux sociaux, bannis bientôt à cause du pass sanitaire, les Gallilé 2.0 hier applaudis, sont mis au rancard. C’est là que l’histoire du « consensus » prend du plomb dans l’aile normalement… Cependant, beaucoup continuent à croire que « l’opinion générale » se lit dans les journaux ou se dit à la télévision. La grande claque de 2005 lors du référendum sur le projet de Constitution européenne n’a pas été vue tout comme aujourd’hui, est fausse l’analyse sur les motivations des manifestants contre le « pass sanitaire ». Il en est de même de l’état réel de nos connaissances à propos de la « crise sanitaire ». Les études se poursuivent, les médecins et chercheurs échangent entre pairs loin du tintoin médiatique indispensable au Pouvoir.

L’expertise s’exerçant cependant dans les salles de presse à l’usage des gogos, l’on nous parle de « Science » à longueur de temps. Qui peut croire toutefois qu’un Morandini, un Hanouna, un Cohen ou autres animateurs sont en mesure d’arbitrer le « combat contre l’obscurantisme » ? On rit des créationnistes déversant leurs fariboles avec un air très sérieux… C’est oublier un autre type de « platistes » corrompus jusqu’à la moelle par les conflits d’intérêt ou simplement peu qualifiés mais trop gonflés de suffisance. Ceux-là sont bien plus dangereux car ils sont adoubés par les médias. En toute impunité, ils conspuent des personnalités scientifiques de premier rang, au prétexte qu’elles ne sont pas d’accord avec le dogme politique. Entre un néphrologue et un prix Nobel découvreur du VIH, on nous demande de choisir le premier pour s’exprimer sur le sujet de compétence propre au second. Entre un entrepreneur vendeur de modélisations, n’ayant jamais soigné personne et l’un des plus grands chercheurs mondiaux en maladies infectieuses, c’est le chef d’entreprise tirant ses revenus de Big Pharma qui est crédible selon les nouveaux critères en vigueur. De même, on n’a jamais autant joué de l’autorité incarnée par la fonction politique. Lorsque celle-ci se conjuge avec celle de la « blouse blanche », les conformistes en frémissent de plaisir à les entendre. « Toujours prêts à nuire aux autres dans la poursuite de l’obéissance », c’est un vrai court-circuit qui s’opère en eux lorsqu’on leur désigne les rebelles. Des gens au cerveau grillé, en quête de reconnaissance, se trouvent propulsés chroniqueurs au côté de médecins ayant oublié leur serment d’Hippocrate. Déversant leur haine en toute impunité, leur attitude laisse croire qu’il est normal de détester son voisin au motif de son statut vaccinal. Les corrompus incitent ainsi les naïfs braves soldats, à combattre les éveillés, et ça marche ! 

 

Il y a quelque chose de pourri dans l’empire des slogans, des ordres et des invectives mais difficile de le sentir avec le nez bouché…

« Ainsi va le monde ici-bas. Le temps emporte sur son aile, et le printemps et l’hirondelle, et la vie et les jours. » (Alfred de Musset

Un article ci-dessous qui résume bien la situation actuelle. Seul bémol : l'opposition convenue entre "bourgeoisie" et "classe laborieuse". Cela même s'il est vrai que le discours officiel rassure un électorat aisé, plutôt âgé, et avec une fâcheuse tendance à se croire plus malin que les autres car très choyé. En réalité, la contestation du pass sanitaire traverse tous les milieux, les doutes sur les "bienfaits" des "vaccins" expérimentaux proviennent d'abord du monde médical et universitaire, qu'on peut difficilement qualifier de "laborieux".

Le bouc émissaire, la bouée de sauvetage des tyrans en difficulté

(..)Aujourd’hui, la Caste politico-financière qui détient tous les pouvoirs dans presque tous les pays du monde, n’a plus besoin de répandre le sang pour s’imposer. Elle préfère la manipulation (ingénierie sociale, nudging, stratégie du choc, division, etc.), la propagande, le mensonge et la délation, la corruption, les alliances entre milliardaires, politiciens et crime organisé, l’instrumentalisation des institutions et de l’appareil d’Etat, ainsi que la surveillance, le chantage, l’intimidation, la répression tous azimut des simples citoyens, tandis que les délinquants ne sont pas inquiétés. Ce sont des méthodes que les progrès technologiques et la puissance des médias ont rendues beaucoup plus efficaces et maniables que la violence physique, même si les puissants ne reculent pas devant l’assassinat (souvent déguisé en suicide) quand cela les arrange.

Que cherche à faire notre Néron national en montant les vaccinés contre les non-vaccinés ? — Dominique MUSELET (legrandsoir.info)

Dans le "monde d'après", ceux qui n'ont pas le niveau du Professeur Montagnier sont autorisés à le démolir. Toutefois, la vérité finissant toujours par émerger, des chercheurs et médecins de tous horizons sont à l'instar de ce prix Nobel, de plus en plus nombreux à nous alerter. Encore faut-il avoir le désir de s'informer auprès des sources scientifiques malgré la campagne de calommies à leur encontre. En effet, prenant "l'accent du vrai", celle-ci s'abat sur ces personnes intègres pire qu'un calamar géant engloutissant les navires dans la région des Bermudes.
Le film qui montre l'envers du décor de la Santé en France.
Conseil scolaire de son fils : ce père de famille protestant contre le ridicule des mesures en classe, est venu en protection d'apiculteur car il a 0,0001 % de risque de se faire piquer par une abeille !