Opposition à l’industrie de la pandémie à l’OMS
Opposition à l’industrie de la pandémie à l’OMS

Opposition à l’industrie de la pandémie à l’OMS

Une société moderne ne peut se passer de « normes claires » et d’un « système d’équilibre des pouvoirs ». 

Un thème cher aux auteurs de romans futuristes : des organisations privées auxquelles se soumettent les nations. 

L’Humanité a traversé bien des totalitarismes, nous voici au début du livre qui raconte une nouvelle version si nous ne faisons rien pour l’arrêter ! Alertez autour du vous, signez la pétition, écrivez à vos députés… faites savoir que vous n’êtes pas dupes et qu’il est hors de question d’accepter le rapt de la souveraineté  !

Petit aperçu de l‘opposition au projet d’une gouvernance mondiale pilotée par l’industrie de la pandémie déjà bien implantée dans les diverses organisations internationales :

Si une seule réponse doit être lue, c’est celle d’un avocat lorsqu’il faut examiner les effets du contrat entre les parties surtout lorsqu’il est de portée internationale ! Recherche sur le gain de fonction, création de pandémies, surveillance des individus, confinements, lutte contre la « désinformation », vaccinations, état d’urgence permanent sous n’importe quel prétexte : sanitaire, climatique, alimentaire… voilà donc un dossier commercial parfait sauf pour les pays et les citoyens !!

Cliquer sur le lien ci-dessous pour écouter le brillant Philipp Kruse : 

 

Interview publié par Epoch Times le 6 avril 2024

« Il ne s’agit pas de santé, ce nouveau traité de l’OMS, mais de la création d’une nouvelle industrie de la pandémie. »
Dans cet épisode, je m’entretiens avec l’avocat suisse Philipp Kruse, spécialisé dans le droit international. Il a examiné, ligne par ligne, le nouveau traité de l’Organisation mondiale de la santé sur les pandémies et les amendements au Règlement sanitaire international.
« Le directeur général aura beaucoup plus de latitude pour déclarer une urgence de santé publique et la maintenir sans aucun mécanisme qui pourrait l’en empêcher, ou même qui l’obligerait à justifier sa décision », explique M. Kruse.
Il a déposé et rendu publique une plainte pénale contre Swissmedic, l’agence gouvernementale suisse qui réglemente les médicaments et les produits médicaux.
« Notre agence de sécurité n’a pas informé les gens des véritables risques encourus. Comme l’OMS, elle a dit à tout le monde : ‘Ces substances – ce sont des vaccins, ils sont sûrs et efficaces. Veuillez les prendre », déclare M. Kruse.
Les traités sont-ils vraiment non contraignants, comme l’affirme l’OMS ?
« Tant que l’OMS maintiendra le statut spécial de « pandémie » – « urgence de santé publique de portée internationale » – nos hommes politiques et nos tribunaux s’abstiendront de procéder à leur propre évaluation minutieuse et ne remettront pas en question ce qu’ils ont recommandé », déclare M. Kruse.

 

Source : https://www.theepochtimes.com/epochtv/the-world-health-organization-is-creating-a-new-pandemic-ind

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.