Viva Propaganda et l’Union européenne !
Viva Propaganda et l’Union européenne !

Viva Propaganda et l’Union européenne !

Le cas de l'Union européenne

Mise à jour –

Il est de bon ton de s’étonner de la défiance à l’égard des médias de masse et des politiciens. ONU, OTAN, OMS, EU… tous ont pris un nouveau tic inspiré des tactiques de manipulation promues par la DISARM FOUNDATION afin de combattre la « désinformation ». Qui désinforme qui ? Inutile de chercher la contradiction au sein de cet entrelacement d’organisations qui se financent mutuellement, qui s’échangent les membres de leurs conseils d’administration avec le concours de fondations diverses très influentes ! Les clones des clones se délivrent des certifications de lutte contre la désinformation et tout va bien dans le meilleur des mondes : nous serons sauvés grâce aux investisseurs dans le business  « santé » et « climat ». Cela sous le prisme des nouvelles technologies défendues avec des publicité grandiloquentes sur les valeurs et le bien de l’Humanité mais très anxiogènes en « même temps ».   

« Le monde court à la catastrophe, vite des insectes pour se nourrir et des vaccins pour se protéger ! Cela tombe bien, on vous vend les deux. » Et la technique est labellisée par l’EU ! 

Les gamins embrigadés et les naïfs emportés par la fièvre DISARM agitent le chiffon rouge du complotisme à la moindre critique du projet merveilleux de l’Europe et son « miracle économique ». Pourtant, il leur suffirait de soutenir réellement les valeurs affichées comme des slogans aujourd’hui, pour que la « mésinformation » disparaisse. C’est l’absence de transparence qui l’alimente ! La corruption, le favoritisme s’étalent sans vergogne à Bruxelles : 

Qatargate : tout comprendre au scandale de corruption qui touche le Parlement européen – Touteleurope.eu

(..) »Le 9 décembre 2022, l’eurodéputée grecque Eva Kaïlí, alors vice-présidente du Parlement européen, est interpellée à son domicile bruxellois avec 150 000 euros cachés en petites coupures dans des bagages à main et des sacs de voyage. Son père, qu’elle a averti quelques instants plus tôt, est intercepté avec près de 500 000 euros alors qu’il tente de prendre la fuite. En tout, 1,5 million d’euros sont saisis ce jour-là par la police fédérale belge à l’occasion de 16 perquisitions. 

(..) Déchue de son poste de vice-présidente et exclue de son groupe, Eva Kaïlí ne semble être en réalité qu’un élément du vaste réseau impliqué dans cette affaire. Celui-ci regrouperait d’anciens et d’actuels eurodéputés, des assistants parlementaires, des représentants d’ONG ou d’organisations syndicales.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le chef de file présumé de cette organisation serait l’ancien eurodéputé socialiste italien Pier Antonio Panzeri. Elu pendant une dizaine d’années au Parlement européen (2004-2019), il a notamment occupé la présidence de la délégation sur les relations avec les pays du Maghreb. Après avoir quitté ses fonctions au sein de l’assemblée européenne, il fonde en 2019 l’ONG Fight impunity, soupçonnée de n’être qu’une plateforme pour permettre la circulation de l’argent sale. Son ancien assistant, Francesco Giorgi est considéré comme son bras droit. Ce dernier est par ailleurs le compagnon d’Eva Kaïlí. »

C’est la faute aux Russes et à la Chine !

L’action de l’Union européenne contre la désinformation en 3 minutes – Touteleurope.eu

« Pour la santé des citoyens (refus de la vaccination en raison de sa supposée nocivité), pour la démocratie (l’assaut du Capitole après des élections américaines non reconnues par Donald Trump), pour l’Europe (le  en partie alimenté par des mensonges sur le coût de l’appartenance à l’UE), voire pour l’avenir de l’humanité (climato-scepticisme).

Une déstabilisation parfois orchestrée par des acteurs étrangers, notamment la Russie ou la Chine. »

Décidément, le mea-culpa est impossible concernant les injections forcées : pas un mot pour les victimes, pas un mot sur les procès et révélations en cours, c’est toujours la même rengaine. 

Quant à la désinformation et la déstabilisation, il est impossible d’en trouver ne serait-ce qu’un chouia dans les propos de la majorité des eurodéputés !  

En outre, le journalisme européen est blanc comme neige bien sûr. La preuve plus bas avec les médias français donneurs de leçons !

Le plus grand scandale de corruption de l’histoire de l’Humanité ! Merci ici à l’eurodéputé Mislav  Kolakusic qui n’est pas tout seul dans ce combat contre Goliath au Parlement européen :

Mislav Kolakusic : « C’est le plus grand scandale de corruption de l’histoire de l’humanité » – CrowdBunker

En parlant de désinformation, ci-dessous une petite analyse du complotisme qui sévit sur les plateaux de télévision :

Il ne suffit pas d’évoquer la démocratie à longueur de journée. Il faut la faire naître. Pas plus que la santé s’acquiert grâce aux produits expérimentaux issus du génie génétique, la paix n’est possible avec des bombes ! « Mourir oui mais vacciné ! » C’était donc ça le projet ? Les peuples ne veulent pas aider à la guerre des uns et des autres ni « aller verser leur sang » dans les champs glacés de l’Ukraine. La construction de l’EU fut justifiée par le « plus jamais ça » après la Deuxième Guerre Mondiale. Aujourd’hui, le soutien au massacre par l’alimentation à  flux constant en liquidités et armes, est pourtant revendiqué par Mme von der Leyen et ses faucons. 

Lorsqu’une population est soumise aux effets d’une opération de terreur minutieusement préparée qui exclut tout débat, toute critique ou information susceptible d’altérer le narratif politique, on appelle cela de la propagande d’État. Lorsque celle-ci est sans frontières grâce aux GAFAM et aux médias de masse, c’est une collusion permettant d’asseoir un pouvoir échappant au contrôle démocratique. L’idée d’un « peuple souverain » a fait long feu ! Les organisations supranationales s’empilent au-dessus des Sans-dents. 

Idéologie quand tu nous tiens ! Ce n’était pas la peine de couper de pauvres têtes à la Révolution pour finir comme du bétail dans l’enclos de l’Empire. 

Les Occidentaux sont bien arrogants de croire que les républiques bananières existent seulement là où poussent les bananes ! Le mondialisation « heureuse » permet de rapprocher les contrées qu’elles soient exotiques ou pas. 

La cassure officielle (avant la fracture) entre le peuple et la ploutocratie date peut-être du référendum de 2005 à propos du Traité de Maastricht. Il existait encore un clivage et des divisions au sein du milieu politique. En revanche, le soutien de tous les supports de communication à la campagne pour le « Oui » fut sans faille. S’étalant partout avec ferveur dans les médias de masse, cette adhésion au projet de l’UE a montré que le quatrième pouvoir était susceptible de devenir le premier si les circonstances l’exigeaient

Les Français ayant finalement dit « non » malgré des « sondages » faisant croire jusqu’au bout qu’ils voteraient comme attendu, le microcosme s’est rassuré à l’époque avec une grille d’analyse mettant en vedette l’ombre du lepénisme pour expliquer le vote détestable très majoritaire. 

Finalement, la solution était simple en fausse démocratie car il suffisait d’éliminer le mauvais choix de l’Histoire en dédaignant le résultat du référendum. Petit rappel du contexte avant la forfaiture finale du Parlement et donc des soi-disant « représentants du peuple » : Sarkozy piétine le vote des Français du 29 mai 2005 : le projet de Constitution européenne revient par la fenêtre. — Jean-Jacques CHAVIGNE (legrandsoir.info)

Entre le référendum de 1992 et celui de 2005, les Sans-dents avaient eu le temps d’apprécier la véracité des promesses et de trancher sur le sujet mais bien évidemment, seul le petit « Oui » de 1992 est en vedette dans la propagande de 2024 pour les élections européennes : Traité de Maastricht : heureusement que les Français ont dit « oui » – Euractiv FR

On pourrait dire au contraire : « heureusement que les Français ont dit « non » en 2005 car en 2008, ce fut la grande catastrophe : La terrible responsabilité des propagandistes du oui au référendum européen de 2005. (marianne.net)

L’exemple de l’UE est important car ses multiples dysfonctionnements entraînaient jusqu’à une époque récente, des articles à foison expliquant au bon peuple qu’il fallait être patient et que cela irait mieux ensuite avec « plus d’Europe ». Il est facile de constater que les manifestations qui se succèdent depuis plusieurs années dont celles des différents groupes d’agriculteurs aux revendications parfois opposées mais tous dans la rue dernièrement, sont liées notamment aux décisions en rapport avec la commission européenne.  

Après avoir fait croire que le RN (parti que l’on sort de sa boite pour faire diversion de temps en temps) était pour la sortie de l’UE lors de la campagne des élections présidentielles de 2022, les voici tous repartis pour un tour en vue des européennes cette fois, et avec la même promesse lancinante : « refonder l’UE sur de nouvelles bases ». 

Lesquelles ?

La trahison devient trop voyante avec le souhait d’offrir notre joujou nucléaire à von der Leyen (ou son remplaçant) ! 

Pfuitt le concept d’arme défensive de la France, place à l’offensive de l’UE ! 

Pfuitt le pays souverain, bonjour la France région de l’UE !

Et cela en constatant benoîtement que le Frexit a « déserté le débat » !  Comme ça, d’un tour de baguette magique ?

Les médias n’ont-ils pas vocation à informer et à soutenir la pluralité des opinions ? La faute à qui si le Frexit a déserté le débat ? 

De multiples voix organisées en micro partis divers souverainistes, réclament justement ce débat et portent des candidats aux élections européennes. D’ailleurs, ils avaient été déjà escamotés de la scène lors des présidentielles 2022 par un tour de passe-passe fabuleux : 

Une banque des parrainages en défaut de paiement? | Cabinet CGCB (cgcb-avocats.com)

Et ce n’est pas à cause de leur taille ou de l’égo maladroit de quelques uns qu’ils sont invisibilisés ! Sinon on n’entendrait plus parler du parti communiste qui a fait seulement 0,02 % des voix aux élections présidentielles.

Européennes 2024 : pourquoi Frexit et fédéralisme ont-ils déserté les débats ? – L’Humanité (humanite.fr)

« Alors que la campagne pour les élections européennes bat son plein, les thèmes de la sortie de l’Union et de l’Europe fédérale sont désormais absents des discussions. Une disparition qui traduit les aspirations à refonder l’UE sur de nouvelles bases.« 

Les aspirations de qui ? Rappelons ceci : Référendum sur Frexit : opinion des Français 2022 | Statista

L’adhésion à l’organisation d’un référendum sur un Frexit: avis des Français 2022

Publié par Maxime Gautier,17 mai 2023

Cette statistique présente le taux d’adhésion des Français à l’organisation d’un référendum d’appartenance de la France à l’Union européenne, appelé le Frexit, en février 2022. On observe que 63 % des répondants sont favorables à l’organisation d’un tel référendum. 

Allez chiche, c’est parti pour « refonder l’UE sur de nouvelles bases ! Commençons par éliminer la corruption en réclamant non pas « plus d’Europe » mais plus de transparence à son sujet… 

Pour rappel, certains députés français ont voté contre la publication des contrats de la Commission Européenne avec les laboratoires pharmaceutiques :

Hommage à Michelle Rivasi eurodéputée intègre et vaillante, malheureusement décédée sept mois après l’entretien ci-dessous où elle résume très bien l’affaire qui devrait être au centre de la campagne électorale pour les Européennes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.